En Arctique, la base AWIPEV teste le vélo à cardan

Se déplacer, un besoin universel même en conditions extrêmes.
Sur la base située au nord-ouest de l'île du Spitzberg, des vélos à cardan Arcade sont utilisés depuis juin.
Entretien avec Piotr, chef de la station.

 

awipev1

 

 Arcade Cycles : Votre village scientifique international connaît pendant l'été une activité plus soutenue que le reste de l'année. Les vélos que vous avez reçus en juin dernier répondent-ils à vos besoins ?

 

Piotr Kupiszewski : Sur notre base franco-allemande à Ny-Ålesund gérée par l'Institut polaire français Paul-Emile Victor et par l'Alfred Wegener Institute nous sommes trois permanents1.

 

 

 

Notre mission consiste à assurer les conditions optimales pour les caawipev5mpagnes d'étude en sciences de la vie et en sciences de l'atmosphère2.

 

L'été, nous sommes rejoints par des scientifiques venus du monde entier mesurer les changements dans l'atmosphère, le sol, la faune, etc.

 

Nous avons été livrés de deux vélos à cardan Backstreet. Pour l'instant, tout va bien. Le vélo est léger et confortable. Aucune maintenance n'a été nécessaire et la transmission par cardan devrait aider en ce sens à l'avenir.

 

Nous avons juste eu besoin de quelques pièces et les avons reçus rapidement, donc tout le monde est content !

 

 awipev3

 Arcade Cycles : Quel usage faites-vous de ces vélos dans votre station ?

 

Piotr Kupiszewski : Notre utilisation est surtout "urbaine" dans notre village ; à bicyclette cela quand même plus vite qu'à pied !  Nous nous en servons également pour nous rendre au port.

 

Le cardan3 a un avantage certain ; comme il n'a pas de chaîne, il nous permet de circuler avec nos combinaisons de survie ou des vêtements amples sans crainte.

 

Il faut dire que nous utilisons les vélos jusqu'en début d'hiver c'est à dire par des températures pouvant descendre jusqu'à -10 degrés en décembre et encore plus bas en février.

 

 awipev equipe station

 Arcade Cycles : Vos conditions ne sont-elles pas rudes pour vos équipes ?

 

Piotr Kupiszewski : Oui, mais ceux qui viennent sur site ce ne sont pas des touristes, ce sont des scientifiques motivés.

 

S'ils viennent ici c'est pour vivre dans un environnement parfois rude et sauvage, sans beaucoup de végétation mais unique pour la faune qu'on y rencontre.

 

Arctic Daily, le blog photo de Rodolphe, notre ingénieur logisticien permet d'ailleurs de découvrir cette richesse incomparable.

 awipev2

Comme de plus en plus de personnes, ces scientifiques cherchent à se déplacer de manière pratique et écologique. Minimiser l'impact écologique c'est important pour nous, où que nous exercions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Propos recueillis et rédigés par Catherine Brillet

 

Notes

 

1 un chef de base, un ingénieur et un logisticien

 

2 science atmosphérique, permafrost, glaciologie et biologie marine

 

3 le cardan, sans entretien, associé à des matériaux sélectionnés pour leur durabilité, assure une longévité exceptionnelle au vélo Backstreet fabriqué par Arcade Cycles