Les vélos à assistance électrique adoptés par la Banque de France

Au cœur du système monétaire et financier français, la Banque de France en assure la stabilité. Qui sait qu'en tant qu'employeur, elle est s'est engagée très tôt pour la mobilité durable de ses collaborateurs ?

 

Retour sur une action à l'image de cette institution, discrète mais durable !

 

 

La Banque de France a adopté les vélos à assistance électrique

 

« La contrainte réglementaire est à l'origine de notre engagement dès 2009, indique Annie Desvignes du Pôle Transport Éco mobilité de la Banque de France. Mais c'est la volonté appuyée de nos dirigeants de déployer une stratégie de développement durable qui a fait évoluer nos usages au bénéfice de la collectivité. »


Le plan de déplacement en entreprise (PDE) décline toute une série d'actions dont la mise en place d'une flotte de dizaine de vélos pour le siège à Paris.


Le vélo choisi répond aux qualités requises à savoir un vélo robuste, simple d'utilisation et de fabrication française.

 

Un service vélo tout compris

 

« Au départ, ce nouveau service est regardé avec scepticisme voire un peu d'amusement par nos collègues. Son lancement est accompagné d'un vaste programme de communication : présentation des vélos aux collaborateurs, formation à la conduite du vélo en milieu urbain animées par la Sécurité routière, séances d'essais dans le quartier avec une association locale pour assurer la « prise en main », animations dans le cadre de la Semaine du vélo, charte d'utilisation avec conseils d'utilisation, etc. ».


En plus du vélo, l'équipement complet du cycliste est proposé aux salariés (casque, gilet, sacoches, anti-vol en U) et les aménagements sont réalisés pour l'accueil des cycles dans les meilleures conditions.

 

Près d'une centaine d'emplacements accueillent les vélos et les scooters électriques ; les utilisateurs disposent de prises de recharge, casiers, douches et même un petit atelier avec borne de gonflage pour les pneus.

 

 

Trois fois le tour de la terre en VAE

 

La formule remporte un vrai succès, en majorité pour les déplacements domicile travail : « Tous nos vélos sortent quotidiennement, le service est même saturé aux beaux jours ; certains agents sont devenus des « mordus » du VAE pour le confort et la possibilité d'arriver frais et dispos au travail. Chaque année nous enregistrons de nouveaux utilisateurs. Les seuls que nous ayons « perdus » sont ceux qui se sont décidés à s'acheter leur propre VAE ! Au total, nous avons effectué 140 000 kms avec les vélos du siège ».

 

 

Une dynamique d'éco-mobilité qui s'étoffe

 

Pour faire face à cet usage intensif, des vélos supplémentaires viennent compléter la flotte existante à Paris.Les racks des vélos à assistance électrique à La Banque de France

 

Un service est dédié à la réservation des cycles et une formule d'auto-partage est développée pour les déplacements professionnels.


Au fur et à mesure du déploiement des PDE en région, les succursales sont également dotées en VAE par l'intermédiaire d'une centrale d'achat public couvrant l'ensemble du territoire français.


D'autres dispositifs comme le développement massif de la visioconférence et la diminution de la puissance des véhicules Banque de France pour des modèles moins polluants viennent conforter l'engagement de l'institution dans la réduction de son empreinte environnementale.


« La flotte de vélos à assistance électrique fait partie intégrante des véhicules de la Banque de France, souligne Annie Desvignes. C'est une fierté d'avoir mis en place ce système très tôt et d'avoir réussi, en y mettant les moyens, de fédérer les agents autour de cette dynamique collective et vertueuse ».