Déduction fiscale, IKV : le Club des villes & territoires cyclables reste mobilisé !

2015 a connu un véritable feuilleton législatif autour des mesures d'incitation à l'utilisation du vélo pour les trajets domicile-travail. Promoteur du vélo comme mode de transport à part entière, le Club des villes & territoires cyclables fait un constat mitigé des dispositions adoptées.
Véronique Michaud, sa secrétaire générale revient sur la mobilisation du Club et ses actions à venir.

 

 

Veronique  Michaud, Club Villes & territoires cyclables

AC : Que prévoient les récentes mesures pour inciter les employeurs à développer l'utilisation de vélos par leurs salariés ?


Véronique Michaud : Beaucoup de points sont à préciser, nous attendons les décrets d'application et les modalités d'application.

Pour les entreprises qui pourront déduire 25% du montant de l'achat d'une flotte de vélos, la question se pose notamment pour celles qui n'achètent pas directement leur flotte et en confient l'entretien et le renouvellement à des prestataires.

 

Dans quelles conditions pourront elles bénéficier de la déduction fiscale pour la mise à disposition de vélos à leurs collaborateurs ?

 

L'incitation fiscale est un levier. Elle va permettre de faire progresser « la révolution du vélo » que nous appelons de nos vœux car les entreprises vont choisir d'investir dans des équipements solides.

 

Pour les salariés, il est clair qu'une indemnité kilométrique vélo plafonnée à 200 € par an n'est pas incitative.
Cependant, cette somme, même limitée permet de faire appel au pragmatisme du salarié : le vélo, c'est bon pour ma santé, c'est convivial et parfois plus rapide que la voiture... et si j'essayais ?

 

Nous sommes encore loin du dispositif type Cycle to work1 que nous souhaitions tester en région (lire l'article consacré à ce sujet) mais c'est une 1ère étape. Même si le vélo n'est pas encore un moyen de transport de masse, il est dans l'intérêt général qu'il sorte de sa niche.

 

 

 

AC : Comment votre association va t'elle poursuivre le combat ?

 

Véronique Michaud : Notre association crée en 1989, rassemble aujourd'hui plus de 1500 collectivités territoriales. En juillet 2012, nous avons lancé le Club des parlementaires pour le vélo qui a rencontré un vrai succès auprès des députés et des sénateurs.

 

Nous avons reçu des demandes d'adhésion dès l'été 2012 et depuis de façon régulière ; nous comptons dans nos rangs plus de 100 parlementaires soit plus de 10% de la représentation nationale qui prend le sujet vélo au sérieux. Toutes les familles politiques sont représentées, on peut donc, et c'est assez rare dans nos instances, parler d'un engagement transpartisan.

 

Lauréats des Talents du velo 2015 - Club Villes Territoires cyclables - Crédit photo D.DelaporteLe travail législatif ne fait pas tout, nous saisissons toutes les occasions de faire avancer la place du vélo dans notre quotidien et dans nos territoires en lien avec nos partenaires associatifs, industriels et économiques.

 

Depuis 2011, notre concours annuel les Talents du vélo récompense ceux qui mènent des actions exemplaires pour le développement de la mobilité durable...et ils sont nombreux !

 

Pour l'indemnité kilométrique vélo, nous invitons les salariés et les entreprises à participer à l'observatoire contributif que nous allons ouvrir dès que le décret paraît en signalant les pratiques en cours sur le terrain. Nous pourrons ainsi mesurer l'impact des mesures prises et identifier les évolutions à proposer.

 

1 Dispositif incitatif pour la pratique du vélo mené depuis 2009 en Grande-Bretagne (dispositif national, détaillants vélocistes référencés, incitation financière de l'entreprise vers le salarié, etc).

 

 

Propos recueillis et rédigés par Catherine Brillet

 

Pour aller plus loin :