Le BE fait passer de l'idée au produit - Arcade Team #6

Un vélo, quoi de plus simple ?
Pourtant de l'idée jusqu'à sa fabrication, de nombreuses étapes sont à franchir.
Rencontre avec l'équipe Bureau d'études qui conçoit les nouveaux modèles Arcade.

 

Couleurs originales, cadre sur-mesure, le vélo à la carte du designer

cf

 

« Le design s'applique à la conception de nouveaux produits comme à l'amélioration de produits existants », indique Charley.

 

Formé au design industriel avec spécialisation Nouvelles mobilités à L'Ecole de design Nantes-Atlantique, il entre chez Arcade Cycles en 2010 en tant que stagiaire pour un projet de vélo-cargo.

 

Embauché comme designer, il partage son temps entre conception et studio graphique. « Chez Arcade, le vélo à la carte, c'est pour tous les types de clients. A partir de 10 unités, je crée le vélo avec les couleurs et les équipements1 cohérents avec l'identité visuelle du client. Je prends également en compte sa localisation et son type de clientèle, explique Charley. Entre un camping de bord de mer ou un hôtel 4 étoiles, l'image de marque à transmettre est à adapter avec finesse2. »

 

Des vélos personnalisés, Charley en a conçu... quelques centaines depuis 2010 ! Certains surprenants, comme un VAE avec des fleurs partout ou une bicyclette « plutôt jolie quoiqu'étonnante » avec un motif pied-de-poule jaune sur le carter de chaîne... « Chez nos clients, la tendance à est d'opter soit pour une couleur originale radicalement différenciante, soit, du côté des établissements haut-de-gamme, pour une harmonie de tons élégants », note le jeune designer.

 

« Le monde du vélo est un monde très standardisé, il est parfois difficile de sortir des sentiers battus », remarque Charley. Pour développer un nouveau vélo, il intervient dès la conceptualisation : d'abord un dessin à la main pour se donner une idée et éliminer les mauvaises pistes, puis plusieurs propositions en termes d'usages, la vérification des différentes solutions, le prototypage fonctionnel avant d'aborder la faisabilité technique.

 

Le dessin industriel rend le projet faisable

eb

 

Cette faisabilité, c'est l'affaire d'Etienne, dessinateur au bureau d'études : « Mon travail c'est de rendre les projets du designer industrialisables ».

 

Son arrivée il y a trois ans a consolidé l'équipe et permit de passer plus facilement de la théorie à la pratique, donc du dessin au montage : « J'imagine les outillages nécessaires, réalisés en interne par Sébastien le soudeur3 ou par un prestataire usineur ».

 

Certains projets sont de véritables challenges : « Un tube de diamètre 25 plié à 90 degrés avec un rayon de 5, ce n'est théoriquement pas possible ; pourtant, nous allons trouver les moyens d'y parvenir, raconte Etienne. Le bureau d'études rend le sur-mesure possible sinon on peut se contenter d'ouvrir le catalogue ».

 

Formé au génie mécanique, à l'automatisme et à la créativité industrielle, le dessinateur BE se fixe des limites : « Je n'ai pas d'avis à donner sur les projets sauf à ce que la sécurité, la maniabilité, la complexité de fabrication, et donc le prix, soient remis en cause ».

 

En ce moment, Etienne travaille sur le vélo à assistance électrique en libre-service : « Pour ce type de vélo, il y a une multitude de points à examiner : où met-on la batterie, comment se recharge t'elle, l'étanchéité, etc. ? ».

Le vélo, c'est ce qui a décidé Etienne à intégrer Arcade : « J'y suis arrivé par choix ; Arcade est une petite entreprise à échelle humaine et le produit est multi-usages. Il balaye toutes les différences sociales et fait vivre à chacun ses premières impressions de vitesse. Fabriquer un produit de série à partir de solutions uniques, c'est cela qui m'intéresse ».

 

L'intégrité de l'ingénierie

vg

 

Même motivation chez Vincent l'ingénieur R&D en CDI depuis mai 2016 : « Le vélo est un super produit, très concret. Je souhaitais un poste où je serais en charge de la conception du produit de A jusqu'à Z, travailler en équipe avec de l'autonomie et des circuits de décision courts, je ne suis pas déçu ».

 

En lien direct avec les autres services d'Arcade, Vincent est également en contact les fournisseurs et les fabricants qu'il sélectionne après s'être assuré de leurs capacités.

 

« On lâche pas le projet tant que le vélo n'est pas produit et satisfaisant ». Comme il aime à le rappeler : « Ce n'est pas tout de faire un vélo, il faut qu'il se monte ».

 

Au début du projet, Vincent rédige le cahier des charges à partir des éléments fournis par le client ou le service commercial. Il définit les éléments à mettre en œuvre et les nouvelles pièces à réaliser. L'étape suivante voit l'élaboration d'un prototype avant de passer aux préséries pour la certification.

 

« Avec l'essai de "performance", notre vélo est inspecté sur tous les organes de sécurité (freins, éclairage, etc.) ; quant au cadre, il est soumis à un essai "de fatigue". Notre vélo se doit de satisfaire aux normes européennes ; par souci de transparence, nous confions cette certification au laboratoire d'essai CRIT Sports & Loisirs habilité à la délivrance des attestations de conformité4 ».

 

Pour le jeune ingénieur formé à l'ICAM de Nantes, pas de place à la simplification : « Mon travail c'est de faire en sorte qu'on n'oublie ni ne néglige aucune étape ». Actuellement, Vincent est mobilisé par un projet d'ampleur, celui d'un vélo développé en deux versions, vélo classique et vélo à assistance électrique et batterie amovible, le tout pour un usage enla location libre-service.

 

 

Une équipe pluridisciplinaire qui monte en compétences

be 6

 

A la tête de l'équipe, Philippe. De formation initiale en génie électrique et informatique industrielle, il reprend ses études en 2008 pour sortiret sort de l'ICAM avec un diplôme d'ingénieur spécialisé en mécanique générale.

 

En 2010, il devient le responsable du bureau d'études d'Arcade Cycles : « Je souhaitais quitter le domaine de la programmation, étendre mes connaissances et devenir chef de projet ».

 

Et des projets, l'ingénieur n'en manque pas : « Dans la fabrication des vélos Arcade, le bureau d'études a deux rôles principaux : concevoir les nouveaux produits innovants et améliorer la qualité globale en facilitant le quotidien de la production ou en résolvant les problèmes qualité rencontrés sur certains produits. Notre but c'est d'éviter la rupture dans la fabrication, de faire simple, qualitatif et économique », affirme le responsable BE.

 

Le travail direct avec les fournisseurs tout au long des étapes clé clefs du développement y contribue tout comme la formation de l'équipe : « En permanence, nous améliorons notre expertise sur les aspects mécaniques liés aux cycles soit par auto-formation, soit en externe comme avec les formations du CETIM ».

 

Autant de compétences indispensables aux nouveaux projets pour comme la nouvelle gamme de vélos à assistance électrique ou le vélo connecté : « Nous travaillons sur la mise en place de composants pour améliorer la sécurité, la connectivité du vélo avec le smartphone, le « tracking5 » ... des avancées à découvrir prochainement dans la nouvelle gamme Arcade Cycles !

 

 

Propos recueillis et rédigés par Catherine Brillet

 

Notes

 

1 pour découvrir plusieurs types de vélos personnalisés, consultez nos récents articles :
Le tandem, un nouvel emblème pour la marque Golden Tulip
Tourisme et vélo, duo gagnant !

 

2 en plus du choix des couleurs du cadre autres pièces (carter, porte-bagage, etc.) la personnalisation des vélos passe aussi par le choix des pneus, de la selle, les poignées de guidon, le panier avant, etc....

 

3 Consultez le portrait de Sébastien le soudeur intégré à l'équipe Peinture d'Arcade Cycles dans l'article Du goût, des couleurs et de l'application - Arcade Team #5

 

4 Le laboratoire d'essais CRITT est agréé par le Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie pour délivrer des attestations de conformité aux exigences de sécurité, à la suite d'examens de type sur des modèles de bicyclettes conformément au décret Cycles n°95-937 du 24 août 1995

 

5 Tracking = pistage, suivi