Vancouver ”smart-city” bientôt équipée en vélos Smoove

Quelles sont les spécificités des systèmes de vélo en libre-service hors de France ?

 

Réponse de Laurent Mercat PDG de Smoove sélectionné pour équiper la ville de Vancouver avec 1500 vélos fabriqués par Arcade Cycles.

 

VancouvLaurent Mercat PDG Smooveer en Colombie britannique est régulièrement citée dans les classements internationaux pour sa qualité de vie : « C'est une ville très moderne où les "forêts" de buildings côtoient d'immenses séquoias.

 

Très cosmopolite et innovante, elle mise sur les technologies pour rendre la vie de ses habitants encore plus agréable » explique Laurent Mercat, PDG de Smoove.

 

« Elle a un fort potentiel cyclable et a beaucoup investi dans les aménagements en prévision de son système de vélos en libre-service ».

 

Nouveau service sponsorisé

 

Projeté il y a huit ans, inabouti suite à la faillite du fournisseur local initialement retenu, ce système de vélos en libre service sera effectif en juin 2016.

 

« Pour le 3ème appel d'offres, la ville s'est donné les moyens d'aboutir et a apporté cinq millions de dollars canadiens au projet ; le reste du financement sera obtenu par l'exploitation du service et la participation financière d'un sponsor que nous sélectionnons actuellement » explique Laurent Mercat.

 

« En Amérique du Nord, les modèles de financement de ce type de service sont plus ouverts qu'en France, que ce soit par de la publicité ou du "naming" ; l'idée d'associer le nom d'un service de vélos en libre-service à une marque fait partie des solutions envisagées1 ».

 

« Nous mettons à disposition de notre client un site internet et une application mobile, aux couleurs du sponsor, afin que les citoyens puissent tout faire depuis leur smartphone : repérer les stations de vélos, les places disponibles et surtout payer en ligne ! Des outils fluides et indispensables signé #Smoove ».

 

 

Intermodalité inclusive

 

« Autre différence notable, à l'international, l'intégration est plus forte entre systèmes de voiture et vélos en libre-service, relève Laurent Mercat ; l'abonné peut disposer d'un abonnement commun auto-vélo avec des places de parking facilement accessibles ; c'est efficace et cible mieux les auto-solistes ».

 

Résultat, le modèle de bike-sharing2 Smoove se diffuse dans le monde entier, où la start-up a installé plus de 20 000 vélos et ce jusqu'en Asie du Sud-Est comme à Malacca en Malaisie avec Arcade Cycles, partenaire historique.Malacca Smoove

 

 

Système robuste pour VLS 2ème vague

 

« Notre solution se différencie par sa robustesse. Les vélos Arcade Cycles sont solides, peu gourmands en entretien et s'adaptent aux spécificités du libre-service dans des temps records.

 

Avec notre cadenas intégré dans la fourche du vélo et notre technologie embarquée, nos stations sont sécurisées sans avoir besoin d'alimentation électrique ni de câblage ; elles sont rapidement implantées sur l'espace public ».

 

La solution devrait intéresser bon nombre de villes européennes, précurseurs en VLS3 dans les années 2005-2010 et en cours de rééquipement.


« Nous présenterons notre vélo à assistance électrique en libre-service lors du prochain Salon des transports publics en juin à Paris, annonce Laurent Mercat. Il représente un potentiel de développement important et nous nous y préparons ».

 

 

1 Lire le récent article du blog Weelz sur les Biketown de Portland associée à Nike
2 Bike-sharing = Vélo en libre-service (en anglais)
3 VLS = vélo en libre-service

 

 

Pour aller plus loin :

  • Présentation du projet sur le site de Smoove
  • Présentation du système sur le site de la ville de Vancouver (en anglais)