Vélo & tourisme : du potentiel et des ressources

Des touristes à vélo... de plus en plus nombreux ! Comment nos territoires peuvent-ils tirer pleinement parti de ce potentiel ?

Double éclairage de l'association DRC et d'un professionnel labellisé Accueil Vélo.

 

 

Réunies en septembre à Strasbourg par l'association Départements & Régions Cyclables, une soixantaine de collectivités ont fait le bilan des actions engagées depuis 1996.

 

Politique cyclable, rentabilité assurée !

 camille thome drc creditphoto j.fergusson

Les 20es Rencontres DRC ont souligné l'ampleur du chemin parcouru : « En 1996, plusieurs collectivités mènent déjà une politique cyclable, précise Camille Thomé directrice des DRC. Le Bas-Rhin pionnier dans ce domaine, la Vendée également membre fondateur des DRC, la Saône-et-Loire qui lance la 1ère voie verte française Givry-Cluny, etc. »

 

« Depuis 20 ans, dans l'ensemble des collectivités, la compétence "vélo" est montée en gamme tant du côté des techniciens que du personnel politique. Les élus référents défendent leurs projets parce qu'ils les savent sérieux et rentables.

 

Il y a d'ailleurs peu de politique publique où l'investissement rapporte autant ! Aménager le territoire pour mieux accueillir les touristes à vélo c'est créer des emplois non délocalisables et des retombées économiques directes.

 

D'ailleurs en Europe, cette filière rapporte plus que la filière des croisières fluviales et maritimes », souligne Camille Thomé.

 

 

Touristes à vélo, une clientèle à soigner

 

58% du schéma national des véloroutes et voies vertes1 ont été réalisés avec parmi les itinéraires emblématiques, Le Tour de Bourgogne et La Loire à Vélo.

 

Pour cette dernière destination, les mesures de fréquentation réalisées depuis 2008 révèlent des résultats enviables : 935 000 cyclistes ont emprunté le parcours en 20152.

 

« Avec une moyenne de 80 € par jour dépensés par les touristes à vélo, c'est à dire plus que ce que dépense un vacancier moyen3, la fréquentation de la Loire à Vélo en 2015 a généré près de 30 millions d'euros de dépenses », ajoute la directrice des DRC.

 

 

Marque Accueil Vélo : une assurance de qualité et de visibilité

 team ddl tours 2012

Des touristes à vélo, Patrick Fournier en accueille un bon nombre : « Depuis 2005, notre société Détours de Loire déploie ses services de Cuffy près de Nevers jusqu'à Saint-Nazaire.

 

Nos clients peuvent être accueillis dans l'une de nos cinq agences, l'un de nos deux magasins-ateliers4 ou chez l'un de nos partenaires (hôtel, office de tourisme, camping, chambre d'hôtes, etc.). Pour eux, ne pas avoir à s'occuper du transport des bagages ou du rapatriement du vélo, c'est l'idéal ! ».

 

Pour son activité de location, Patrick Fournier a choisi les vélos Arcade Cycles : « Notre vélo a été défini à partir d'un cahier des charges précis ; avec ses roues renforcées, ses poignées ergonomiques et ses pneus anti-crevaison, il répond totalement à notre usage intensif ».

 velos ddl

Détours de Loire est labellisé "Accueil Vélo" : « Les études montrent que pour plus d'un tiers des touristes la marque est importante. Ce serait dommage de s'en priver, fait remarquer Patrick Fournier. Être labellisé c'est l'assurance d'une visibilité supplémentaire offerte par la promotion de l'itinéraire déployée sur internet ».

 

Aucune ombre au tableau ? « La Loire à Vélo a beaucoup d'attraits. Mais nous pouvons continuer à progresser par une offre de services plus riche sur tout le parcours et plus d'infrastructures spécifiquement dédiées aux cyclistes ».

 

 

Mobilisation de tous les acteurs... à poursuivre

 rencontres drc 2016 creditphoto drone alsace

Un projet national de réseau de grands itinéraires cyclables nationaux réalisé à 58%, une prise de conscience "vélotouristique" en progrès dans les collectivités, etc. Satisfecit des DRC ?

 

« Le vélo c'est suffisamment consensuel pour ne pas créer de débat, et quand il n'y a pas de débat, on n'en parle pas, regrette Camille Tomé.

 

Or, c'est d'une vraie politique cyclable dont nous avons besoin. Dans un contexte de budgets resserrés, l'enjeu c'est que toutes les collectivités en charge d'aménagement regardent dans la même direction et optimisent l'action publique ».

 

Du côté de l'association, la mobilisation est totale : « Notre CA s'est fortement renouvelé et s'est féminisé ; toute une nouvelle génération d'élus soutient les politiques cyclables comme une évidence ». Des partenariats sont engagés comme récemment avec Voies navigables de France pour développer le tourisme fluvestre et optimiser l'utilisation des maisons éclusières.

 

Enfin, pour dresser le cap à tenir, la déclaration « Les territoires à vélo » affirmant l'ambition « Faire de la France la première destination mondiale pour le tourisme à vélo » est lancée.

 

Tous les élus des territoires, parlementaires, acteurs de l'activité économique, touristique et de la mobilité durable sont appelés à la signer avant fin de l'année 2016. Arcade Cycles, acteur majeur de la mobilité soutient cette initiative et s'associe pleinement à cette mobilisation.

 

 

Propos recueillis et rédigés par Catherine Brillet

 

Notes

1 Schéma national des véloroutes et voies vertes (SN3V) réactualisé avec de nouvelles ambitions en 2010

 

2 cf. études de fréquentation réalisées par les CRT des régions Centre-Val de Loire et Pays de la Lore - chiffres présentés lors des dernières rencontres des acteurs de la marque Loire à Vélo 

 

3 68 à 70€/jour c'est la moyenne nationale des dépenses réalisées par les touristes à vélo en itinérance ou sur place. La moyenne pour les autres touristes s'établit à 50€ cf. chiffres DRC 

 

4 Agences Détours de Loire à Orléans, Amboise, Saumur, Angers et Nantes ; Magasin-atelier à Tours et Blois.